Valentin 7

Il en parle à des professeurs

1/1

Lundi 7 janvier 2019

En cours de français aujourd’hui, on a travaillé du vocabulaire avec les mots brimade, raillerie, vexation, rebuffade ou comme persécution qu’on doit apprendre à bien écrire et utiliser dans des phrases. Madame Cochennet nous a demandé si on savait ce que ça voulait dire. Moi je savais quelques mots parce que j’aime bien lire que j’en avais déjà lus dans certaines histoires où le héros a des problèmes avec des personnages qui veulent lui faire croire qu’il est nul et qu’il n’arrivera jamais à gagner contre eux. On a une dissertation a faire où on doit utiliser au moins 7 mots appris aujourd’hui. Moi, j’avais pensé écrire sur ce qui se passe dans la cour mais comme si c’était pas dans le même collège. Parce que j’en ai marre marre marre de ces brimades.


              Pendant qu’on entrait dans la salle du cours de français, il s’amusait à faire des croche-pied à ceux qui passaient avant lui. J’ai failli tomber contre Madame Cochennet. Ca aurait été la honte !


Vendredi 11 janvier 2019

Amandine a été en retard en cours de math, après l’EPS. Elle était restée dans les toilettes des vestiaires parce qu’elle pleurait. C’est le prof de sport qui l’a retrouvée en regardant si on n’avait rien oublié avant de faire entrer les élèves du cours d’après. Elle pleurait parce qu’elle ne trouvait plus sa jupe et qu’elle ne voulait pas aller en math en jogging après 1 heure d’endurance. En fait, quelqu’un l’a cachée dans le coin des garçons. C’est le prof qui l’a retrouvée et quand elle a pu se changer, il l’a accompagnée dans la salle de Monsieur Bardy. Quand elle est rentrée dans le cours de math, Thomas lui a dit « alors, t’es pas venue toute nue ??? » et a éclaté de rire avec ses copains. C’est forcément lui a qui trouvé un moyen de blesser et de railler Amandine.


Je commence à me demander si je ne vais pas prendre rendez-vous avec Madame Cochennet pour lui en parler.


Mercredi 23 janvier 2019

Avant de partir du collège, je suis allé mettre un mot dans le casier de Madame Cochennet pour lui demander si elle était d’accord pour me voir à son bureau dans la semaine pendant une récré. Je peux plus supporter Thomas et son copain Mickaël. Ils ont craché dans ma purée à la cantine et la dame n’a pas voulu que j’aille en chercher une autre assiette. Et Nicolas a voulu me pourchasser en sortant du collège. J’ai cru qu’il allait vraiment me faire du mal cette fois mais j’ai réussi à lui échapper grâce à mon nouveau vélo. Mais j’en peux plus. Je sais que je ne suis pas le seul à qui ils font subir plein de vexations comme ça. J’espère que Madame Cochennet pourra m’aider et que le rendez-vous restera secret car sinon je vais me faire traiter de rapporteur.

Choix 1

Une écoute bienveillante

Choix 2

Incompréhension