Valentin 10

Valentin baisse les bras

1/1

Vendredi 12 janvier 2019

Le vendredi, c’est vraiment une journée pourrie ! Entre Nicolas et sa bande de gros nazes qui nous attendent devant la grille du collège et font semblant de vouloir nous frapper quand on passe et le cours d’EPS, les vestiaires où je trouve des insultes au marqueur sur mon casier… J’ai encore vomi après le cours. C’est comme si j’avais tout le temps une grosse boule dans le ventre. J’ai la nausée tout le temps.

Mercredi 17 janvier 2019

Super, j’ai fait un malaise en cours d’anglais. J’ai vu des points noirs qui bougeaient devant mes yeux, j’ai eu la tête qui tournait comme dans un manège et je me suis retrouvé allongé par terre. Mademoiselle Lacroix était toute affolée et elle a dû faire venir l’infirmière. Elle m’a demandé si j’avais mangé à midi, j’ai dit oui mais, comme Thomas et ses copains mangent à la cantine ce jour-là, je n’y vais plus. Après, elle m’a donné un sucre et ça allait mieux mais elle voulu appeler mes parents et j’ai dû attendre ma mère à l’infirmerie. J’ai eu un peu peur quand même. Je sais pas ce qui s’est passé.


Mercredi 7 mars 2019

Ma mère a encore des brocolis et on s’est encore disputé. Mon père n’a pas eu besoin de me demander d’aller dans ma chambre, je me suis levé, j’ai jeté mes légumes à la poubelle et je suis parti. J’ai entendu ma mère dire à mon père de se calmer, que ce n’était pas si grave et qu’il restait des pâtes du déjeuner parce qu’il fallait que je mange. Mais j’ai mal au ventre et j’ai envie de vomir tout le temps. Alors leurs brocolis et leurs pâtes, ils peuvent se les garder !


Mardi 10 avril 2019

Comme c’est les vacances, ma mère m’a emmené acheter des vêtements cet après-midi. Les miens sont trop larges. Mon père dit que c’est parce que comme je grandis, je ne grossis pas et que c’est normal. Mais ma mère m’a aidé à enlever mon pull dans la cabine d’essayage et a voulu que je lève les bras pour toucher mes côtes. Elle a eu l’air inquiète et a voulu que je me pèse en rentrant. En écoutant à la porte de la cuisine, je l’ai entendue dire à mon père que j’avais perdu beaucoup de poids depuis la rentrée et qu’elle commençait à s’inquiéter.

Lundi 23 avril 2019
              Déjà que c’était la rentrée et que j’avais fait des cauchemars toute la nuit, je veux pas y retourner. Et je n’ai fait pas ma carte de géo, je vais encore avoir un avertissement. Ca en fera 3 et je vais avoir 1 heure de colle. Mais je préfère encore être en étude tout seul à dessiner que de rester en classe avec les autres.

Mardi 24 avril 2019

J’ai été convoqué chez le principal et ma mère était là avec Madame Cochennet et l’infirmière. Le principal nous a tous fait asseoir et m’a demandé si ça allait, si j’avais des problèmes en classe ou avec des camarades. Au début, j’ai dit que non. Mais l’infirmière a dit que la dame de la cantine lui avait raconté que je ne venais plus manger certains jours alors que mon carnet de tickets de repas indiquait que j’étais inscrit pour tous les jours de la semaine. Ma mère m’a demandé à son tour si j’avais des problèmes et qu’il fallait que j’en parle si c’était le cas. Madame Cochennet a aussi rapporté que mes notes avaient beaucoup baissé dans toutes les matières et que cela ne ressemblait au jeune homme qu’elle avait accueilli dans sa classe en début d’année. J’étais trop mal à l’aise et j’ai commencé à avoir les larmes aux yeux. Ma prof m’a demandé si c’était Thomas qui m’embêtait et, j’essayais de me retenir, mais j’ai pleuré et j’ai raconté tout ce qu’il me faisait depuis septembre.


Je suis rentré à la maison avec ma maman et on a beaucoup parlé tous les deux. Elle m’a expliqué qu’elle avait pris rendez-vous avec un pédospyc pédopsikia un docteur qui m’aiderait à aller mieux. Elle m’a promis que personne ne le saurait sauf le principal et l’infirmière et que les parents de Thomas et Nicolas seraient convoqués. J’ai vraiment peur qu’ils se vengent sur moi après mais maman m’a promis qu’on me protègerait maintenant.

Choix 1

Vous voulez poursuivre l'histoire? Ou en discuter?

Choix 2

Vous voulez vivre une autre histoire?

scénario par

Elsa, Stanislas, Floriane, Amandine, Marie-Anaïs, Emma

avec le soutien de

Citoyenneté Active Lorraine

mise en texte

Apolline Marie HUIN

illustrations

Franck THOUVENOT