Valentin

Le journal intime d'un collégien victime de harcèlement.

1/1

Dimanche 25 novembre 2018

J’ai décidé de commencer un journal intime car la prof de français, Madame Cochennet, nous a conseillé de le faire pour nous entrainer à améliorer notre vocabulaire et notre expression écrite. Je vais essayer d’écrire le plus souvent possible pour raconter ce qui se passe d’important pendant toute mon année scolaire. Si ça me plaît, je continuerai peut-être même si elle risque de ne plus être ma prof.

Aujourd’hui, on est déjà dimanche et il faut que je retourne au collège demain matin. Je n’ai pas du tout envie d’y aller même si j’aime vraiment beaucoup les cours de math et d’histoire-géo dont les professeurs sont trop bien. C’est l’ambiance en classe qui me met mal à l’aise et je déteste aller à la cantine.

Mais, pour commencer, il faut que je me présente : Je m’appelle Valentin et je suis entré en 6° en septembre dernier. J’aime bien lire mais je n’aime pas beaucoup le sport. Mon meilleur copain depuis le CP s’appelle Edouard mais, cette année, il n’est pas dans le même établissement scolaire que moi. Par contre, Thomas est encore dans ma classe cette année. Thomas, je ne m’entends pas du tout avec lui. En CM2, il avait déjà tendance à se moquer de moi en disant que j’étais le « chouchou » de la maîtresse. C’est vrai que la maîtresse était souvent fière de mon travail mais, moi, au moins, je faisais mes devoirs. C’est pour ça que j’avais de bonnes notes.

Thomas est beaucoup plus grand que moi et son grand-frère, Nicolas, est en 3° dans le même collège. Nicolas m’a toujours fait un peu peur car il se bagarre souvent et a l’air menaçant avec les plus jeunes, comme s’il était le chef de la cour de récré. Il parle toujours très fort pour faire l’intéressant et traîne avec tout un groupe de grands pas très gentils ni avec les filles ni avec les 6°. Du coup, Thomas fait comme s’il faisait partie de la même bande. Dès la première semaine de la rentrée, il a commencé à dire à tous les autres élèves de la classe que je faisais le « chouchou » avec les prof et à me lancer des boulettes de papier dans le dos pendant que les prof écrivent au tableau. Vendredi, il a même collé un chewing-gum sur la capuche de mon blouson neuf. Maman n’était pas contente du tout et j’ai préféré dire que je ne savais pas comment c’était arrivé.

Moi, je fais comme si je m’en fichais mais ça commence à m’énerver. C’est tous les jours pareil et je commence à en avoir marre de ses réflexions. Mais je ne sais pas quoi faire. J’ai peur qu’on me dise que je fais le bébé ou que je fayotte si je vais en parler aux prof ou au CPE. Alors je vais peut-être continuer à faire comme si je m’en fichais et on verra bien s’il finit par en avoir marre de m’embêter.

Choix 1

Valentin préfère garder tout cela pour lui

Choix 2

Valentin va essayer de se confier