Stella 2

Stella insiste pour que Léa participe au jeu de cartes avec les autres enfants.

press to zoom

press to zoom
1/1

Léa se laisse convaincre de rejoindre le groupe de joueurs de Uno. Elle y joue parfois avec sa famille : son papa, sa maman et son grand frère, Raphaël. Elle préfère les petits chevaux ou les dames chinoises, mais toute la famille rit tellement durant leurs parties de cartes : sa maman mélange toujours les règles d’un jeu à l’autre et peut, par exemple, se mettre à crier triomphalement « Tas de merde » en pleine partie de Pouilleux ! Ce sont des fous rires garantis ! Pour l’heure, Léa est finalement contente de participer à un jeu avec les autres enfants, surtout parce que Lisa est là, qui la fait asseoir près d’elle. Malgré tout, elle est contrariée par l’histoire du feutre de tantôt. Elle a pourtant essayé de faire très attention. Elle n’a pas fait exprès et elle espère que Stella, cette jolie animatrice souriante, la croit. Léa n’a vraiment aucune envie d’être le centre de l’attention lors de sa première journée et ne veut pas faire honte à ses parents à cause de gestes inappropriés. Malgré son embarras, elle se concentre pour bien manipuler les cartes et s’intéresser à la partie. A bout de quelques tours, elle sent son visage se crisper : elle fronce le nez tout en fermant très fort les yeux plusieurs fois de suite. Les autres enfants la regardent et se mettent à rire. Ça a recommencé ! Elle essaye de sourire et de faire comme si de rien n’était, mais Théo fait remarquer à haute voix : « La nouvelle fait des grimaces ! Eh bien, Léa, tes cartes ne te plaisent pas, on dirait !? » La pauvre petite fille aimerait se cacher. Elle dit qu’elle n’a pas fait exprès et pioche une carte afin que la partie reprenne son cours. Sa gentille voisine, protectrice, lui dit que ce n’est pas grave avant d’ajouter que tout le monde aime les grimaces ; pour illustrer son propos, elle tire la langue à la cantonade. Les enfants explosent de rire : un véritable concours s’improvise autour de la table. Léa a bien compris la ruse de sa voisine destinée à la mettre à l’aise et faire passer ses mimiques pour un jeu, mais elle ne peut s’empêcher de se sentir démunie : ça ne se passera pas toujours comme ça, elle ne le sait que trop. Comme elle souhaiterait quitter la table pour se retrouver seule ! Se forçant à rire avec les autres, elle continue la partie malgré son envie de fuir.


Stella qui participe à un jeu à la table d’à-côté garde un œil prudent sur toute la petite troupe. Elle a remarqué le concours de grimaces durant la partie de Uno et, la voyant rire avec les autres, se félicite du fait que, semble-t-il, la petite fille commence à se sentir enfin plus à son aise. Quoiqu’il en soit, elle ne veut pas se montrer trop présente auprès de la nouvelle arrivante pour ne pas l’oppresser et lui donner la chance de s’intégrer par elle-même. Lisa, « la grande, » toujours bienveillante avec les plus jeunes, veille au grain comme le ferait une grande sœur. L’animatrice lui fait entièrement confiance pour accompagner Léa lors de cette première journée… bien qu’elle se soit placée à l’autre table de manière à pouvoir regarder Léa sans en avoir l’air. Elle sourit face aux simagrées de chacun. C’est vraiment ce qu’elle aime chez les enfants : cette facilité à rire et à trouver une place à chacun d’entre eux, sans être encore soumis à la rigidité du monde adulte. C’est alors qu’elle voit Léa lancer son jeu de cartes en l’air dans un mouvement brusque du bras. Des clameurs fusent et les enfants protestent et pestent en réaction à ce geste imprévisible de la petite fille. Stella l’observe ensuite hausser les épaules plusieurs fois en fronçant les yeux puis elle l’entend geindre qu’elle n’a pas fait exprès. Elle se lève pour rétablir l’ordre : on ne jette pas ses cartes comme ça ! Cette fois, l’animatrice a assisté à la scène et il semble que Léa ait volontairement lancé ses cartes à travers la pièce. Elle se dirige vers la petite fille pour lui demander d’aller ramasser ses cartes et de s’expliquer.


Léa est mortifiée. Elle a les larmes aux yeux. Tous les regards sont braqués sur elle. Certains enfants se moquent d’elle ; d’autres paraissent très agacés par cette partie avortée par sa faute et la traitent de mauvaise perdante ; Lisa est interloquée, et la regarde avec incompréhension. De plus, Stella, qu’elle trouvait si gentille, commence à la gronder et à lui demander des explications en lui ordonnant d’aller ramasser les cartes éparpillées au sol. Elle ne réussit qu’à dire encore et encore qu’elle est désolée et qu’elle n’a pas fait exprès. Comme pour se contredire, elle hausse les épaules plusieurs fois avec un mouvement violent du bras sur le côté. La petite manque de frapper Lisa qui se lève, heureusement à temps avant de recevoir un coup, en repoussant sa chaise qui racle le sol dans un crissement désagréable. Tout le groupe est perplexe, irrité : les enfants commencent à dire à Stella qu’ils ne veulent plus jouer avec elle. Aussi Léa se lève-t-elle en retenant ses larmes, puis sort de la salle en courant pour trouver une cachette.


Dans le couloir, elle aperçoit la porte des toilettes et s’enferme dans l’une des cabines. Recroquevillée au sol, elle donne libre cours à ses larmes. Elle avait essayé de faire attention, elle avait promis à son papa de rester concentrée et de tout faire pour ne pas créer de problèmes. Certains jours, tout se passe bien, elle parvient à contrôler ces idioties irrépressibles. Pourquoi, durant son premier jour ici, a-t-il fallu que son corps fasse encore n’importe quoi ? Elle ne comprend pas pourquoi elle fait ça. Elle ne fait pas exprès… Elle a peur que Stella vienne la chercher pour la forcer à retourner avec les autres ou, pire, qu’elle la gronde très fort, comme cela se passe à chaque fois que ça lui arrive dans les milieux extrascolaires. Dans ces moments de pure détresse, Léa ne veut qu’une chose : rester seule ou pouvoir se réfugier dans les bras de son papa ou de sa maman. Elle répète en pleurant, pour elle-même : « Je n’ai pas fait exprès… je jure que je n’ai pas fait exprès… je n’ai pas fait exprès… »

Choix 1

Stella décide d’aller chercher Léa pour lui donner une chance de rejoindre le groupe.

Choix 2

Stella décide d’aller chercher Léa pour lui réexpliquer les règles à respecter.