Lorraine 5

Lorraine se décide à aller parler elle-même aux meneuses

press to zoom

press to zoom
1/1

Après cette longue discussion avec Emma, Lorraine se sent beaucoup plus sûre d'elle et se sent prête à aller parler au groupe des meneuses dès le soir-même. Emma lui conseille de ne pas engager la conversation sur autre chose que l'équipe : ce qui a pu se dire entre elles durant le déjeuner dans la ruelle - concernant la voix pincharde de Lucie ou les mauvais choix de petits copains de Sabrina, par exemple - doit rester dans la ruelle. Si l'échange déborde du cadre du basket, cela risque d'envenimer les choses au lieu de les apaiser. Lorraine est entièrement d'accord avec son amie. Elle pense d'ailleurs commencer par se montrer très conciliante et agréable avec chacune durant l'entraînement afin de préparer le terrain sous les meilleurs auspices.


Après les cours, sur le chemin du gymnase, Emma prodigue des conseils à Lorraine pour que l'échange qu'elle souhaite avoir avec le groupe des meneuses se déroule le mieux possible. La jeune fille est connue pour son rôle de médiatrice au sein de l'équipe : elle est appréciée par toutes les joueuses parce qu'elle sait toujours comment les aborder sans les froisser et elle a déjà su régler certains conflits qui couvaient entre plusieurs coéquipières. Lorraine devra savoir argumenter mais aussi écouter et parvenir à se mettre à la place des unes et des autres sans se braquer. Il risque d'y avoir des paroles dures émanant des meneuses, mais aussi de sa part et, si elle veut que les choses s'apaisent, il lui faudra accepter que certains de ses propos soient mal reçus ou compris.


Arrivées dans les vestiaires, les deux amies trouvent Lucie, Sabrina et Manu déjà prêtes qui bavardent sur un banc, entre deux rangées de casiers. Plutôt que de se mettre à l'écart après les bises et salutations d'usage souvent rapides et assez froides, Lorraine décide de s'asseoir avec le petit groupe avec le sourire en participant à la conversation tournant autour du film adapté du roman de Francis Scott Fitzgerald, Gatsby le magnifique, avec Léonardo Di Caprio. Les filles travaillent un extrait du roman en cours d'anglais et le professeur a engagé les élèves à regarder le film, en anglais de préférence, pour discuter des différences entre le roman et l'adaptation. Sabrina et Emma ne l'ont pas vu mais se promettent de le visionner devant les clameurs d'adoration de Lucie, Emmanuelle et Lorraine. Cette dernière, qui possède le DVD, propose à ses deux coéquipières de venir le regarder chez elle. Les trois meneuses se regardent avec un soupçon de surprise devant cette proposition faite à l'une d'entre elle par Lorraine d'ordinaire sur la réserve avec elles. Emma accepte avec joie tout comme Sabrina quelque peu étonnée mais ravie de cette invitation inattendue. Stéphanie arrive accompagnée du reste de l'équipe et du coach qui leur dit de se dépêcher car des tours de terrain et de nouvelles directives de jeu les attendent. Après quelques minutes, toute l'équipe est sur le terrain et commence à s'échauffer sous les encouragements de Maxime.


Durant l'entraînement, alors que les joueuses sont partagées entre les meneuses durant les exercices en 3X3 et qu'elle est, encore une fois, la dernière à être sélectionnée, Lorraine ne fait pas la grimace et rejoint sa meneuse avec entrain. Quand de belles actions sont menées durant les matchs, elle félicite les jeunes filles, peut-être parfois de manière trop compassée, du moins par rapport à son manque d'enthousiasme habituel. Quoiqu'il en soit, les exercices se succèdent avec fluidité et le jeu n'en est que meilleur. Maxime semble ravi et félicite son équipe avant de déclarer qu'elles méritent une pause de vingt minutes avant de reprendre avec un match rassemblant toutes les joueuses. Les jeunes filles s'essuient le cou avec leurs serviettes et sortent de leurs sacs quelques biscuits, leurs bouteilles de jus de fruits ou autres menus délices pour se donner des forces. S'asseyant sur les gradins ou au sol, elles échangent avec allégresse sur les succès des derniers exercices effectués sur le terrain. Lorraine a une bouteille de thé au gingembre sucré avec une pointe de miel et en propose à tout le monde en déclarant que même s'il est à température ambiante il donne de l'énergie. Si Stéphanie et les quelques autres joueuses échangent des regards ébaubis devant cette attitude particulièrement affable de Lorraine, elles acceptent avec plaisir. Les bavardages se poursuivent sans heurt avant la reprise du jeu.


A la fin du match, toute l'équipe est ravie. Grâce aux conseils de Maxime et à une ambiance détendue et amicale, tout le monde a particulièrement bien joué. C'est donc avec des rires et des félicitations mutuelles que les joueuses se regroupent dans les vestiaires pour se doucher et se changer. Emma glisse à l'oreille de son amie qu'elle est fière d'elle pour son comportement particulièrement amène envers toutes les filles, même Stéphanie, et qu'elle pense que l'explication à cœur ouvert qui suivra devrait bien se passer. Encouragée par ces propos, Lorraine demande alors au groupe des meneuses si elles ont quelques minutes à lui accorder avant de rentrer chez elles. Les quatre jeunes filles semblent un peu déconcertées mais elles acceptent toutes sans broncher ; Sabrina qui rentre en bus, émet juste un doute quant à sa présence jusqu'au bout de l'échange s'il devait durer plus de quinze minutes. Lorraine s'empresse alors de leur dire qu'elle souhaite simplement leur exposer un ressenti désagréable qui la gêne et la chagrine. Elle ajoute devant le froncement de sourcils de Stéphanie qu'elle n'est pas là pour se disputer mais, au contraire, pour apaiser une situation qui lui pèse et avoir leur point de vue, obtenir des réponses quant à ses doutes sur sa place dans l'équipe. Le temps étant particulièrement clément ce soir-là, les cinq jeunes filles s'installent près du gymnase pour discuter tranquillement.

Choix 1

Lorraine aborde son sentiment de rejet avec les meneuses

Choix 2

Lorraine demande aux meneuses de lui expliquer comment elles forment les équipes