Léo 7

Léo est encouragé par la prof de danse

press to zoom

press to zoom
1/1

Au fil de cette première séance, Léo fait de son mieux mais se sent souvent ridicule alors que le reste de la classe enchaîne attitudes, arabesques et pas de bourrée. Il finit pas se mettre en retrait pour admirer les enchaînements exécutés par les ballerines. Pauline enjoint ces dernières à continuer leurs exercices tandis qu’elle rejoint Léo. Elle le place alors à la barre, face au miroir puis corrige sa posture, relève son coude et son menton, lui explique qu’il doit montrer de l’assurance et de la fierté même si, au plus profond de lui, il n’est pas encore sûr de lui. La danse permet de se montrer sous son plus beau jour, de se révéler… et parce que l’on parvient à donner l’impression d’être un prince, on devient Le Prince. Galvanisé par ses conseils, Léo parvient à exécuter une succession de demi-pliés, révérences et petits battements avec de plus en plus de facilité. Il finit par oser regarder le miroir : il reconnaît à peine le jeune garçon qu’il découvre alors qui étire ses bras, allonge ses doigts et développe chacun de ses gestes sous le regard bienveillant de sa professeure. Elle le prie de continuer ces quelques exercices en concentrant son attention sur son maintien avant de revenir auprès des autres élèves pour leur faire répéter le début d’une chorégraphie destinée à être présentée au spectacle de fin d’année. 


 Le cours parvenu à son terme, les filles se dispersent en petits groupes rieurs. Zoé et ses amies le toisent tout en murmurant quelques moqueries à son encontre avant de s’éclipser en ricanant. Pauline le rejoint alors et lui demande de rester quelques minutes afin de faire le bilan de cette première heure passée ensemble lui conseillant de ne pas faire attention à ses camarades indélicates. Elle souhaite savoir s’il a apprécié le cours, si c’est ce qu’il recherche et s’il souhaite s’inscrire pour le restant de l’année. Timide, il lui répond tout de même avec ferveur qu’il est certain de vouloir apprendre à danser et qu’il fera tout son possible pour devenir danseur étoile. Néanmoins, il avoue qu’il se sent gêné devant les autres élèves et qu’il n’a pas l’impression d’être accepté par le groupe. Pauline rétorque que, quoique certaines jeunes filles puissent penser, c’est elle et elle seule qui décide qui a le droit ou non de participer à son cours. S’il souhaite persévérer, elles n’auront d’autre choix que de s’en accommoder. Léo ose enfin formuler ce qui le hante depuis le début du cours : Pauline pense-t-elle qu’il a les capacités de devenir danseur professionnel ? La jeune femme s’incline vers lui afin de pouvoir le regarder droit dans les yeux puis, très sérieuse, lui déclare qu’elle est certaine qu’il pourra donner corps à son ambition si c’est là réellement cela qu’il désire. Mais il lui faudra travailler dur puis s’inscrire dans un conservatoire avant de, peut-être, parvenir à percer dans un monde artistique parfois rude et compétitif. Quoiqu’il en soit de ces difficultés, elle croit en lui et fera tout son possible pour l’aider car elle a décelé chez le jeune garçon des possibilités qui ne demandent qu’à être révélées. Léo est transporté de joie ! Il fait le serment de venir chaque semaine et de s’entraîner dur chaque jour.

Choix 1

Prendre des risques pour réussir vite

Choix 2

Prendre son temps pour aller loin