Léo 5

Son meilleur ami le soutiendra-t-il ?

press to zoom

press to zoom
1/1

Le lendemain, lors du repas de midi à la cantine, Léo retrouve Kylian afin de déjeuner avec lui et de lui faire part de sa passion naissante. Après s’être dépêchés d’arriver parmi les premiers au réfectoire pour éviter de ne plus trouver que poisson et haricots, ils s’installent devant leurs assiettes de purée et escalope de dinde avec satisfaction. Kylian raconte qu’il pense avoir raté son interrogation surprise de mathématiques mais que le cours d’histoire était super. Un moment plus tard, Léo paraissant distrait, son ami lui demande s’il va bien parce qu’il semble bizarre depuis quelques jours. Cette ouverture à la confidence incite le jeune garçon à évoquer l’histoire de Billy Elliot et son admiration pour la détermination et le talent du héros. Kylian lui répond qu’il n’a pas vu le film en question car, comme il avait eu une mauvaise note en allemand, il avait dû regagner sa chambre dès la fin du repas ce soir-là. Il ajoute que, de toute façon, il aurait préféré regarder le concours de talents plutôt qu’un film sur la danse. Léo, un peu refroidi par la réponse de son ami, décide malgré tout de lui annoncer sa décision de devenir danseur étoile. Kylian explose littéralement de rire et lui demande s’il ne veut pas non plus venir au collège habillé d’une robe ou s’il ira dorénavant au tableau, quand il serait interrogé, en faisant des pointes. Cette diatribe étant évidemment agrémentée de poses ridicules mimant celles d’une ballerine, il semble impossible d’argumenter d’une quelconque manière.


Léo se sent humilié par cette réaction et ce discours si dévalorisant face à sa révélation mais il fait bonne figure en riant comme s’il avait lâché une bonne plaisanterie. Il change bien vite de sujet constatant que son ami était lancé dans une pantomime sans fin et une succession de blagues relevant d’a priori profondément enracinés. Kylian ne se révèle décidément pas le soutien espéré et l’adolescent, déstabilisé, juge bon de refouler son désir, en tout cas en présence de son ami. S’il se décide à aller voir un cours de danse, il lui faudra être discret pour ne pas être raillé par Kylian qui ne manquerait pas de lui faire des remarques désobligeantes. Cela étant, ce dernier a peut-être raison : la danse n’est qu’un amour naissant à abandonner. Le regard des autres est lourd à porter quand on a 11 ans, surtout si c’est celui de son meilleur ami.

Choix 1

Rester sûr de soi ?

Choix 2

Changer d'avis