Capucine 11

Capucine rejoint Lana pour afin de jouer toutes les deux comme à l'ordinaire, mais les autres enfants leur tendent une main amicale

press to zoom

press to zoom
1/1

Capucine regagne sa maison afin d'y attendre Lana. Elle a quelques regrets de devoir quitter toute cette petite bande d'amis joyeux et simples dans leurs rapports aux autres. Cela étant, elle est ravie d'avoir été si vite acceptée malgré son arrivée inopinée puis intégrée dans leurs jeux. Elle n'aurait jamais imaginé passer un si bon moment avec ces enfants qu'elle boude depuis son arrivée pour des raisons qui semblent à présent bien futiles. A peine rentrée, elle se précipite vers sa mère pour lui raconter sa rencontre avec Caramel le Gros Lapin, les autres enfants, leurs jeux et bavardages. Tout en l'écoutant, Louise retire une brindille des cheveux de sa fille, bien plus ébouriffés qu'en temps normal, et constate avec perplexité qu'elle présente des égratignures aux avant-bras, sur le front et un genou. Capucine explique - sans entrer dans les détails - ses petites blessures comme consécutives à un tuya contre lequel elle a malencontreusement trébuché et elle ajoute que la maman de Maxime lui a déjà mis du désinfectant partout. Ne souhaitant pas répondre à plus de questions maternelles suspicieuses, elle lance qu'elle doit immédiatement monter dans sa chambre pour préparer les tissus et accessoires destinés au jeu de stylisme que Lana et elle ont prévu. Louise sourit intérieurement en regardant sa fille si contente d'avoir osé s'ouvrir à d'autres enfants : elle s'inquiétait de plus en plus de ne la voir fréquenter que la petite Lana parfois un peu obtuse à son goût.


Capucine aligne, en les lissant du plat de la main, tous les tissus et dentelles qu'elle a pu dénicher en prévision de l'atelier "création de robes de bal" que les deux amies ont programmé depuis plusieurs jours déjà. Lana ne tarde pas et, alors que ses parents s'installent au salon en compagnie de Louise pour prendre le thé et bavarder, elle se précipite dans les escaliers pour rejoindre son amie. Elle ne tarde pas à s'extasier sur les couleurs et textures des trésors textiles collectés par Capucine. Tandis qu'elles choisissent quels tissus elles vont utiliser pour confectionner leur première tenue princière, Capucine ne peut cacher d'avantage son exaltation : elle commence à raconter à Lana comment elle est parvenue à se hisser suffisamment haut pour regarder au-dessus des haies de tuyas qui préservent le jardin de Maxime des regards. Son amie se montre tout d'abord curieuse, voire amusée, et presse la petite espionne en herbe de lui raconter ce qu'elle a pu voir - "sans doute des jeux stupides de garçons : courses-poursuites et bagarres !" Capucine continue son récit sans rien omettre : sa chute, la gentillesse de tous les enfants et de la maman de Maxime, sa rencontre avec l'énorme lapin tout doux de Coraline, l'atelier de création de colliers-médailles, les discussions animées... Emportée dans son discours enthousiaste, elle arrive à sa conclusion : son départ pour retrouver Lana et termine son récit de manière un peu abrupte. Elle ne souhaite pas blesser son amie en lui révélant que Louane a évoqué l'idée, sans doute par politesse, d'inviter Lana afin que Capucine puisse rester mais que personne ne souhaite avoir à supporter ses simagrées. Lana montre une expression un peu fermée et répond froidement à son amie qu'elle s'est manifestement bien amusée sans elle et qu'elle semble regretter de ne pas être restée avec ses nouveaux amis. Elle ajoute qu'elle a l'impression qu'elle ne lui dit pas tout, et que ce n'est pas une manière de faire pour une meilleure amie. Le chantage affectif fonctionne fort bien sur Capucine et Lana le sait pertinemment. Capucine s'excuse instinctivement ... pour ensuite se demander pourquoi puisqu'elle n'a pas été méchante envers son amie. Elle cherche ensuite à lui expliquer sans être déplacée que les autres enfants qui lui ont si rapidement accordé une place dans leur groupe ne souhaitent pas subir ses a priori sur tout et tout le monde et ses minauderies affectées.


La fillette est avec bonheur interrompue par des clameurs provenant de la rue. Les deux amies se précipitent à la fenêtre pour voir ce qu'il se passe et peuvent admirer un défilé d'enfants déguisés manifestement à la va vite, filles comme garçons arborant qui une cape faite avec un vieux rideau en voile, qui un serre-tête affublé d'oreilles de lapins, qui un masque de renard, ... Ils scandent en chœur "Capu ! Lana ! Capu ! Lana ! C'est l'heure du gâteau ! Capu ! Lana ! C'est l'heure du gâteau !" La sonnette retentit. Louise découvre son petit voisin couronné de guingois grâce une ceinture dorée qui la salue poliment, s'excuse pour le bruit avec un large sourire désarmant avant de demander à voir Capucine et Lana. Louise n'a pas besoin d'appeler les fillettes qui, curieuses comme des pies, sont déjà descendues furtivement du premier étage pour mieux entendre. Les apercevant, Ma xime leur fait signe de la main puis les convie à venir goûter son gâteau d'anniversaire. Les fillettes s'approchent puis sortent sur le pas de la porte afin d'être plus à même de discuter sans oreille adulte indiscrète à proximité. Maxime leur explique alors que tout le groupe a discuté avant de voter et que la décision a été prise de les inviter toutes les deux, au moins le temps de goûter à la gourmandise : la petite troupe a trouvé dommage d'être ainsi rassemblée sachant que deux filles de leur école étaient juste au bout de la rue. Aussi, souhaitant se montrer de bonne foi et accueillants, se sont-ils déguisés rapidement pour leur faire honneur : Capucine leur avait dit en partant qu'elle et Lana avaient prévus de se confectionner des robes de bal. Adrien, les oreilles de lapin sur la tête, éclate de rire en disant qu'ils auraient bien besoin d'aide parce que le résultat n'est pas très glorieux. Ses camarades rient et commentent un peu l'allure de la parade puis, devant l'hésitation des deux amies, insistent pour qu'elles les rejoignent en scandant à nouveau leur invitation tout en se mettant à faire une ronde autour d'elles. Lana, devant le regard suppliant digne du Chat Potté de Capucine et l'insistance joyeuse de la cour de Maxime, se laisse convaincre.


Cet après-midi-ci, allongée dans l'herbe près de Caramel, et discutant des meilleurs danseuses et danseurs de l'émission annuelle "Danser comme les stars" avec Adrien, Lana doit admettre que sortir de sa zone de confort peut être fort plaisant.

Choix 1

Vous voulez poursuivre l'histoire? Ou en discuter?

Choix 2

Vous voulez vivre une autre histoire?

scénario par

Lou B., Manon, Matthéo, Lauréline, Maëlisse, David G., Maëlyne, Flavian, Martin, Ethan, Eliya, David M., Lou M. Lucile, Maylie, Anaïs, Gabriel, Cassie, Léa

avec le soutien de

la professeure de l’école élémentaire d’Allamps Julie MAILLARD

mise en texte

Apolline Marie HUIN

illustrations

Constance HUIN