Capucine 10

Capucine délaisse Lana au profit de ses nouveaux amis

press to zoom

press to zoom
1/1

Marie, la maman de Maxime, a proposé à Capucine de revenir dîner avec son fils et ses quelques amis qui restent dormir chez lui à l'issue de la fête de l'après-midi : comme elle vit à quelques maisons de la leur, si Louise est d'accord, Capucine sera la bienvenue pour manger de la pizza devant "Pirates des Caraïbes". Marie se propose d'ailleurs de la raccompagner après ce dîner car il fera nuit. La petite fille ne cesse de penser à cette invitation et se surprend à réfléchir quelle pizza elle choisira... Voilà qu'elle pense à cette soirée au futur et non au conditionnel, comme si elle avait pris la décision de participer à cette soirée trois fromages, gros Caramel et nouveaux amis ! Elle secoue la tête et se raisonne : elle passera la soirée avec Lana comme prévu, un point c'est tout.


C'est à ce moment précis que la sonnerie de la porte d'entrée retentit annonçant l'arrivée de Lana. A peine arrivée, après avoir salué Louise, Lana se précipite dans les escaliers pour rejoindre son amie. La maman invite les parents de la fillette à prendre le thé avec elle avant de repartir, ce qu'ils acceptent avec plaisir. Capucine accueille son amie avec le sourire. A part elle, la petite fille continue à penser aux jeux et discussions variés des amis de Maxime et ce petit garçon si bienveillant. Aussi ne semble-t-elle pas aussi réjouie que d'ordinaire à présent qu'il s'agit de jouer, comme lors de chaque visite de celle que les autres enfants surnomment "Princesse Lalalère", aux princesses, puis aux Barbie, et de passer au crible tous les évènements de la semaine et leurs protagonistes, de préférence avec une certaine cruauté. Tout en disposant sur son lit tous les accessoires et tissus qu'elle a mis de côté pour créer des déguisements de princesses Disney, Capucine ne peut plus se retenir : il faut qu'elle raconte ses aventures et tout ce qu'elle a découvert après son arrivée rocambolesque chez Maxime. Face à une Lana sidérée, Capucine raconte avec enthousiasme comment elle a fomenté un plan d'espionnage du jardin de Maxime. Dans un éclat de rire, elle explique que ses égratignures sont dues à sa culbute par-dessus le tuya. Elle passe à la description attendrie du gros lapin de la sœur de son petit voisin : si doux et si gentil, qui se laisse caresser et gratouiller les oreilles tout en grignotant du foin et qui fait même des parcours d'agility avec sa maîtresse ! Elle décrit ensuite l'atelier de création de colliers-médailles pour les gagnants d'une course qui allait débuter lors de son départ. Elle termine en lançant d'un ton détaché : "J'ai été invitée à leur soirée pizzas mais bon... J'ai dit que nous avions prévu une soirée pyjama toutes les deux, donc, ben... Voilà quoi..."


Lana croise les bras, et la regarde avec une expression agacée tout en tapotant du pied: "Toi, tu as envie d'aller à la soirée pizzas de Maxime ! Ne mens pas : ça se voit ! T'es amoureuse de lui ou quoi ? C'est clair, ça n'peut être que ça ! Sinon, je ne comprends pas !" Capucine proteste avec véhémence qu'il ne s'agit absolument pas de cela et qu'elle n'est pas du tout amoureuse ! Elle tente de décrire à son amie, sans la froisser, son envie de diversité tant dans ses jeux que dans ses échanges. Elle a passé un moment tellement agréable avec ces enfants qu'elle boude pourtant depuis son arrivée dans la région. De plus en plus animée, la petite fille tente de persuader Lana de passer outre ses préjugés qui finissent par l'isoler : mis à part les fillettes, toutes plus jeunes qu'elles deux, du groupe de K-pop et son hôte, Lana ne fréquente personne. Capucine est certaine que son amie pourrait très bien s'entendre avec Cassandre, moins garçon manqué que Louane, ou Alexandra et Adrien qui suivent des cours de danse moderne-jazz ensemble. "Tu vois !? Adrien est un garçon et il fait de la danse ! Ce serait super de le convaincre de rejoindre le groupe de K-pop d'ailleurs. Même les garçons peuvent être gentils, faire de la danse ou avoir des lapins !" Lana devient rouge de colère et lance avec rage "Et ben, puisque c'est si bien chez Maxime et que tu n'as plus besoin de moi pour être ta copine, tu n'as qu'à y retourner tout de suite. Tu retrouveras tes nouveaux amis et ton amoureux ! Mais ne me demande pas de devenir copine avec eux !" Tout en le regrettant aussitôt, Capucine ne peut réprimer ces paroles : "Et, je te signale aussi que toutes les filles ne sont pas toutes des langues de vipère ! Chez Maxime, personne ne disait du mal des autres. Sauf de toi quand Louane a proposé de t'inviter (LOU-ANE ! que tu détestes tellement alors que tu ne la connais même pas !) car personne ne t'apprécie tellement tu snobes tout le monde." Elle se mord la langue car elle sait que ce genre de vérités lancées au beau milieu d'une querelle peut briser une amitié à jamais. En se rapprochant de Lana qui réprime ses larmes, elle s'excuse en reconnaissant qu'elle est allée trop loin et qu'elle ne veut surtout pas se fâcher avec elle. Lana la repousse : elle a besoin de réfléchir et d'être seule, elle est blessée et termine en disant avec amertume qu'elle ne voudrait pas empêcher sa "soi-disant meilleure amie d'aller retrouver son chéri et ses nouveaux amis." Sur ces mots, la fillette prend ses affaires, puis descend au rez-de-chaussée pour retrouver ses parents, se blottir dans les bras de sa maman en reniflant, et la supplier de la ramener chez eux. Devant ce gros chagrin, le groupe d'adultes ne peut s'empêcher de sourire en prononçant les mots réconfortants d'usage, mais les réjouissances de l'après-midi chez Capucine tournent court lorsque Lana et ses parents repartent. De son côté, Capucine est triste de cette dispute, un peu honteuse de sa franchise maladroite et soulagée de pouvoir aller retrouver ses nouveaux amis tout à la fois.


La réconciliation entre les deux fillettes prend du temps. Les jours passent, et Lana se montre boudeuse et distante avec Capucine qui, sollicitée par Maxime et ses nouveaux amis, ne se formalise pas plus que cela et va s'amuser avec les autres. Malgré son comportement buté, Lana semble réellement très peinée de ce qu'elle prend pour une trahison de la part de celle qui était devenue sa meilleure amie. Cette dernière multiplie les gestes de rapprochement et les excuses tout en tentant de la convaincre de faire l'effort de se montrer avenante avec ses nouveaux camarades de jeux. Capucine tient beaucoup à Lana mais ne veut pas non plus renoncer à ses nouvelles connaissances avec lesquelles elle s'amuse beaucoup. Après deux semaines passées à ne se parler que du bout des lèvres, à ne pas savoir comment se réconcilier pour de bon, il semble que la situation tende vers une rupture d'amitié inévitable. C'est alors que, contre toute attente, lors d'une récréation, Lana annule sa réunion avec les petites danseuses K-popiennes pour se rendre dans le pré dans lequel Capucine, Maxime et leur groupe d'amis s'essayent à faire des enchainements de gymnastique ou des battles de danses. Capucine emporte à présent dans son sac un legging afin de pouvoir être à l'aise durant les récréations et faire la démonstration de ses talents en GRS. La petite fille aperçoit son amie, silencieuse, qui les regarde sans oser approcher. Elle lui fait signe de venir les rejoindre. Timidement, Lana se rapproche du groupe d'enfants qui cessent leurs acrobaties, étonnés de voir "Princesse Lalalère" se diriger vers leur espace de jeux. La petite fille leur demande, d'un air contrit, si elle peut rester et jouer avec eux. Capucine lui sourit et lui tend la main avec bienveillance et contentement. Si quelques-uns des enfants se montrent tout d'abord réticents envers la présence de la nouvelle venue, la récréation se déroule dans la bonne humeur, sans discorde ni mot blessant. Peut-être Lana sera acceptée au sein de la petite troupe et s'y trouvera-t-elle de nouvelles bonnes copines et bons copains ? Capucine est heureuse que son amie ait fait l'effort de s'ouvrir aux autres et qu'elle s'y fasse une place plus facilement que prévu, notamment grâce aux liens qu'elle noue assez rapidement avec Adrien, grâce à leur passion commune pour la danse.

Choix 1

Vous voulez poursuivre l'histoire? Ou en discuter?

Choix 2

Vous voulez vivre une autre histoire?

scénario par

Lou B., Manon, Matthéo, Lauréline, Maëlisse, David G., Maëlyne, Flavian, Martin, Ethan, Eliya, David M., Lou M. Lucile, Maylie, Anaïs, Gabriel, Cassie, Léa

avec le soutien de

la professeure de l’école élémentaire d’Allamps Julie MAILLARD

mise en texte

Apolline Marie HUIN

illustrations

Constance HUIN