Camille 9

Embarras

press to zoom

press to zoom
1/1

Face à cette attitude empreinte de gêne sinon de dédain, Camille se force à sourire en retour, essayant de donner l’impression qu’effectivement elle plaisantait. Elle suit ensuite le vendeur vers la section de vêtements masculins. Celui-ci reprend une succession de questions irritantes : Que désire-t-il ? Une chemise pour le dîner de Noël ? D’ailleurs, dinera-t-ilavec ses grands-parents ? Les grands-parents adorent voir leurs petits-enfants bien habillés pour cette occasion… Mais peut-être sera-t-il en petit comité ? C’est bien aussi : ce qui compte, c’est être entouré, n’est-ce pas ? Après avoir trouvé ce qu’il cherche, souhaite-t-il faire un cadeau de dernière minute ? Camille ne souhaite qu’une chose : se débarrasser de ce personnage intrusif et obséquieux ! Elle lui dit qu’elle saura se débrouiller et n’a plus besoin de ses conseils. 


  Le jeune homme s’intéressant enfin à d’autres clients, la jeune fille décide finalement de s’esquiver le plus discrètement possible. Embarrassée par son échange avec l’importun, elle renonce à dénicher l’article qu’elle désirait tant. Elle rentre chez elle, le cœur lourd. Blessée et triste, elle regrette de ne pas avoir su tenir tête au vendeur : elle s’est un peu trahie elle-même… mais comment faire quand le regard des autres restent lourds d’autant de préjugés ? Ses parents, remarquant sa mine contrite, la questionnent. A l’issue de son récit, sa mère comme son père lui assurent qu’en ce qui les concerne eux, ils la trouvent très courageuse. Léna se serre contre elle en lui disant qu’à ses yeux Camille est et restera la meilleure de toutes les grandes sœurs.

Choix 1

Vous voulez poursuivre l'histoire? Ou en discuter?

Choix 2

Vous voulez vivre une autre histoire?

scénario par

Tom, Raffaele, Timothé, Mélina, Léna, Louise

avec le soutien de

Eldorado et Citoyenneté Active Lorraine

mise en texte

Apolline Marie HUIN

illustrations

Franck THOUVENOT