Camille

Née garçon, Camille se perçoit comme une fille. Vivez une journée à travers ses yeux.

press to zoom

press to zoom
1/1

Alors qu’elle était encore toute petite, Camille adorait essayer les robes et les bijoux de sa mère, elle disait aussi qu’elle jouait à « la maman » avec des poupées qu’elle préférait à tout autre cadeau. Même en dehors de ses jeux d’enfant, elle affirma très tôt qu’elle était une petite fille et non un petit garçon. Ses parents avaient imaginé qu’il s’agissait du monde imaginaire de l’enfance, « d’une phase » de son développement mais Camille avait demandé dès l’école primaire à pouvoir porter les cheveux longs comme les filles, des t-shirts roses ou avec des motifs de licornes même si ce n’était juste que pour la maison. Après en avoir discuté longuement avec leur enfant, les parents de Camille acceptèrent l’idée que leur fils était, dans son cœur, sa tête et tout son être, leur fille. 


  Aujourd’hui, Camille est une adolescente de 14 ans, svelte et aussi grande que sa mère. Ses origines portugaises se lisent sur sa peau mate qui met en valeur ses yeux verts. Ses cheveux noirs ondulés lui arrivent aux épaules et elle aime les porter détachés. En dehors de ses parents et de l’une de ses tantes, Jacqueline, sa famille est restée très traditionnelle et cela la met fréquemment mal à l’aise, surtout lors des fêtes de famille. Même si elle s’assume librement en tant que jeune fille auprès de ses parents et de sa petite sœur Léna, de sa tante et de quelques ami.es, ce n’est pas forcément toujours aussi facile à l’extérieur du cercle de ces proches, notamment dans les lieux publics ou chez d’autres membres de la famille.
  Nous sommes à quelques jours de Noël, en 2019, occasion pour la famille de l’adolescente d’aller rendre visite aux parents de son père dans le Nord de la France. Comme il lui reste un peu d’argent de poche, elle hésite à aller en ville pour s’offrir une jolie robe, repérée en vitrine, pour laquelle elle a tout de suite eu un coup de cœur. Elle s’achète parfois des serre-tête avec des fleurs ou des foulards qu’elle n’ose porter que lorsqu’elle est chez ses parents mais qui font son ravissement et cette robe lui fait réellement très envie. Léna lui a même dit qu’elle lui irait « super bien ».

Choix 1

La boutique

Choix 2

Le repas de Noël